Côte d'Ivoire, la réforme du secteur de l'énergie et des mines en marche

Publié le par OUATTARA Navaga

Adama TOUNGARA Minsitre des mines

Duékoué-Le Ministre des Mines, du Pétrole et de l’Energie, M. Adama TOUNGARA a réuni les 17 et 18 février 2012 à Duékoué, les principaux responsables du secteur des mines de son département ministériel et quelques membres de son cabinet.

Cette rencontre avait pour but de mener des réflexions profondes sur le secteur minier en Côte d’Ivoire et envisager des mesures idoines pour sa relance. Ainsi, durant ces deux jours de travaux, les participants ont fait le point des projets et des titres miniers, examiné le code minier actuel. Ils se sont également appesantis sur le code institutionnel existant ainsi que l’organisation des exploitations artisanales. Au chapitre des titres miniers, les cadres du ministère des Mines, du Pétrole et de l’Energie ont dressé un bilan des demandes de permis d’exploration et d’exploitation en instance, des nouvelles demandes de permis et aussi des permis déjà octroyés non mis en valeur. Quand on sait que désormais, la délivrance des permis de recherche minière se fera par arrêté ministériel (une décision prise lors du Conseil des Ministres du 21 décembre 2011). L’examen du code minier laisse entrevoir des changements au niveau de la fiscalité minière pour l’aligner éventuellement sur le principe de la fiscalité des codes pétrolier. Au niveau du cadre institutionnel, le Ministre Adama TOUNGARA et ses collaborateurs veulent donner plus de moyens en équipements aux Directions Régionales et Départementales, revoir leur organisation pour les rendre davantage efficaces afin de leur permettre de jouer pleinement leur rôle. En ce qui concerne les projets miniers, ceux des monts Klahoyo et Gao font l’objet d’une attention particulière. Ces grandes réformes envisagées par le Ministre et ses collaborateurs visent à faire de la Côte d’Ivoire un vaste marché des mines en Afrique sub-saharienne. Soulignons qu’avant cette réunion, le Ministre Adama TOUNGARA en compagnie de ses collaborateurs a inauguré la base technique de la Société TATA Steel située à Bangolo. Cette société est en phase d’exploration dans les Sous-préfectures de Bangolo, de Zou, de Zéo et de Logoualé en vue de mettre en évidence un gisement de fer.

Publié dans Economie

Commenter cet article