L'économie de la semaine

Publié le par OUATTARA Navaga

Trois faits majeurs ont retenu mon attention pour le point de l’économie de cette semaine.  Le premier est le lancement de la campagne 2011-2012 et la remise des conclusions des audits de la filière café-cacao, le second est la signature d’une convention entre le tout nouveau et innovant ministère en charge de la promotion du logement et le groupe Lafarge représenté par Frame Build pour la construction de 300 logements à l’horizon décembre 2012. Enfin le troisième, le financement de la construction de l’autoroute Abidjan-Grand-Bassam par la Chine.

Comme d’habitude, le lancement des récoltes du café et du cacao ivoirien s’est accompagné par la fixation du ‘prix bord champs conseillé’ 2011-2012. Il est cette année de 1000  fcfa contre en moyenne 850 fcfa l’année dernière. Soit une augmentation d’à peu près 20%. La récolte quant à elle est estimée à 1.5 millions de tonnes cette année contre à peine 1.2 millions l’année précédente. La production nationale connaît ainsi une croissance de 25%. Une bonne nouvelle pourrait-on dire quand on sait que le pays a connu des moments difficiles qui ne présageaient pas de telles performances de nos braves planteurs. Le revenu direct lié à la vente de leurs productions se chiffrerait à 1500 milliards de FCFA. Quant à l’Etat, par le truchement de la fiscalité et de la parafiscalité, il pourrait prétendre encaisser un peu plus de 350 Milliards (plus de 11% du budget 2011) pour l’alimentation de son budget. Autres bonnes nouvelles, la remise des conclusions des audits exigés par les bailleurs de fonds et ordonnés par l’Etat de Côte d’Ivoire pour la filière café-cacao. Les conclusions sont formelles : 370 milliards de fcfa détournés. Le comité de suivi de la filière décide : Dissolution des structures anciennement en charge de la gestion du secteur. Le FDPCC, le FRC, La BCC, l’ARCC seront remplacés par une seule organisation dans le style de l’ancienne caisse de stabilisation (Caistab). Toutes ces décisions devraient permettre au secteur d’avoir un nouveau souffle.

Quant à la mise en œuvre de la nouvelle politique du logement, se sont 300 logements qui devraient sortir de terre d’ici à décembre 2012. Le groupe Lafarge, constructeurs d’infrastructures, à travers sa filiale, Frame Build, s’engage à livrer 200 logements dits économiques et 100 logements sociaux. Les logements économiques devraient coûter à peu près 15 Millions de nos francs. Quant aux logements sociaux, plus modeste, ils se plancheraient à 8 millions de FCFA. Ces prix proposés ne peuvent, pour l’instant, faire l’objet de débats sérieux et objectifs sans avoir vu la contenance et la surface habitable de ces logements. Toutefois, il me plaît de rappeler ici que bien que l’initiative soit louable, ces prix de sont pas à des années lumières de ceux déjà pratiqués par les promoteurs immobiliers. Encore que dans notre cas, les terrains seraient gracieusement offerts aux promoteurs par l’Etat.

La Côte d’Ivoire a un besoin annuel de 40 000 logements avec un stock de plus de 400 000 logements à satisfaire. Pendant la campagne électorale le Président avait promis la construction de 50 000 logements par an.

La construction des infrastructures routières se poursuit. La Côte d’Ivoire vient de bénéficier d’un prêt pour la construction de l’autoroute Abidjan-Grand Bassam à hauteur de 52 milliards de FCFA remboursable sur 20 ans avec un différé de 7 ans. Un grand pas pour la réalisation de ce projet inscrit dans la politique communautaire de développement des infrastructures routières de la CEDEAO. Le Ghana partie prenante à ce projet a bientôt fini le tronçon reliant Elibou (à la frontière ivoiro-ghanéenne) à Accra.

 

La création de nouvelles entreprises reste forte. Au cours de la semaine écoulée, la création de 72 nouvelles entreprises a été publiée.

Publié dans Economie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article