La Bad décide d'un don à la Côte d'Ivoire

Publié le par OUATTARA Navaga

Tunis- Le conseil d’administration a approuvé, le 1e mars 2012, un don de plus de 25 millions d’euros (près de 16,4 milliards de FCFA) à la Côte d’Ivoire pour financer le projet d’appui aux infrastructures agricoles dans la région de l’Indénié-Djuablin.

Ce projet, d’une durée de cinq ans, vise à accroitre, sur une base durable, la production et la productivité des principales cultures pratiquées et l’amélioration des conditions de commercialisation.

Ce projet d’appui comporte notamment deux volets importants : le développement des infrastructures et le renforcement des capacités dans le monde rural ivoirien. La conception du projet a été revue pour prendre en considération les nouvelles orientations stratégiques de la Banque et du gouvernement, en mettant l’accent sur ces deux volets. Le projet Indénié-Djuablin s’inscrit donc dans la volonté commune de la BAD et de la Côte d’Ivoire de développer le secteur rural.

Les principales réalisations attendues du projet sont : la réhabilitation de 923 hectares de bas-fonds irrigués et de 620 kilomètres de pistes rurales, la réalisation de 40 forages, de sept systèmes d’hydraulique villageoise améliorée et l’installation de 100 pompes manuelles.

Deux centres de groupage des produits agricoles seront construits ainsi que huit centres de collecte, 10 marchés de produits vivriers, entre autres. Enfin, le projet comprend un important volet de formation des opérateurs économiques et le renforcement institutionnel des services techniques d’appui au monde rural. Le projet Indénié-Djuablin bénéficiera directement à environ 9000 petites exploitations et plus 100000 habitants. Il créera l’équivalent de 3.000 emplois permanents et produira environ 60.000 tonnes de produits vivriers par an.

Commenter cet article