La Côte d'Ivoire après le PPTE

Publié le par OUATTARA Navaga

Yamoussoukro - L’élection de la Côte d’Ivoire, mardi, au programme de désendettement en faveur des Pays pauvres très endettés (PPTE) va induire "des investissements accrus" dans les secteurs sociaux en Côte d’Ivoire, a commenté, mercredi, le président ivoirien, Alassane Ouattara, à l’ouverture du premier conseil des ministres sous l’ère Ahoussou-Kouadio Jeannot à Yamoussoukro.

"C’est une étape importante, nous en sommes conscients. L’allègement de la dette nous apportera des possibilités de faire des investissements accrus dans les secteurs sociaux et de donner un meilleur environnement à nos concitoyens", a déclaré M. Ouattara, soulignant que cela entre-ouvre la voie au gouvernement dans sa "perspective de faire de la Côte d’Ivoire un pays émergent dans les années 2020".

Le Premier ministre ivoirien, Jeannot Kouadio-Ahoussou, qui a échangé avec la presse après ce conseil, a pour sa part indiqué que le gouvernement "va respecter ses engagements de bâtir une Côte d’Ivoire nouvelle". Il a toutefois appelé au civisme, à la cohésion et la réconciliation, pour que le pays puisse au mieux profiter des enjeux du PPTE. "Les populations ont besoin d`écoles, de routes, de sécurité, d`hôpitaux, etc", a-t-il dit.

L’atteinte du point d’achèvement de l’initiative PPTE permet, à notre pays, d’obtenir un allègement de la dette de 4051 milliards de FCFA sur un stock à fin juin 2012 de 6373, 8 milliards de FCFA, soit un taux d’allègement de 64%", a affirmé M. Ahoussou-Kouadio, précisant que la manne est destinée "à financer des investissements prioritaires retenus dans le Plan national de développement (PND).

Publié dans Economie

Commenter cet article