Un Angolais à la tête de l'OMAOC

Publié le par OUATTARA Navaga

L’Organisation maritime de l’Afrique de l’ouest et du centre (OMAOC) a un nouveau Secrétaire général. Il s’agit de l’angolais Alain Michel Luvambano. Celui-ci remplace ainsi le ghanéen Addico Magnus Teye, qui était à sa treizième année de gestion. La cérémonie de passation de charges entre les deux personnalités a eu lieu, ce lundi 17 octobre 2011 à l’espace Respaco, sis à l’immeuble Postel 2001 au Plateau. C’était en présence des ministres des Transports de la Côte d’Ivoire, Gaoussou Touré, du Ghana, Mme Dzifa Ativor, par ailleurs Première vice-présidente représentant le président de l’OMAOC et du ministre délégué à la Marine marchande du Congo, Aimé Coussoud Mavoungou. Visiblement heureux, le nouveau Secrétaire général de l’organisation maritime a pris l’engagement de gérer cette institution avec professionnalisme.
Visiter le Port
Prenant la parole, le ministre des Transports ivoirien a saisi l’occasion pour ce réjouir du retour effectif du siège de l’OMAOC en Côte d’Ivoire. « Avec la grave crise postélectorale qu’à connue récemment notre pays, le secrétariat général de l’institution était confronté à des difficultés jusqu’au point où il avait été question de délocaliser vers le Ghana. Aujourd’hui, en décidant de maintenir le siège à Abidjan, cela participe au retour effectif de la Côte d’Ivoire dans le concert des nations », a salué le ministre Gaoussou Touré. Des propos soutenus par la Première vice-présidente de l’OMAOC. La ministre Dzifa Ativor s’est félicitée de la bonne collaboration qui règne entre son pays, le Ghana et les autres nations membres de cette organisation maritime, notamment la Côte d’Ivoire. Tout en félicitant le nouveau Secrétaire général de l’OMAOC, la ministre ghanéenne des Transports a rassuré l’assistance quant au soutien sans faille de son pays à l’institution. Un engagement aussi partagé par son collègue congolais délégué à la Marine marchande, qui n’est autre que le Deuxième vice-président de l’OMAOC. 

Service Communication, Ministère des Transports

Publié dans Economie

Commenter cet article